HÉLÈNE ROCHAS

Son allure est l’incarnation de l’élégance à la française. Longue liane racée, des yeux saphir, elle est la séduction, le chic de Paris. La générosité, aussi. Connaître Hélène Rochas, c’est l’aimer.

De jeune

muse

Hélène est danseuse classique et élève d’art dramatique au cours Simon quand elle rencontre sous l’Occupation Marcel Rochas qui l’aurait abordée dans le métro d’un « vous avez une tête à chapeau ». Celle que l’on surnomme très vite « la Belle Hélène » devient mannequin vedette pour la boutique de l’avenue Matignon. Marcel Rochas forme son œil, son goût et va jusqu’à lui dédier le parfum Femme en cadeau de mariage.

NELLY BRIGNOLE

1

… à femme d’affaires

À la mort de Marcel Rochas en 1955, Hélène Rochas devient l’une des premières femmes PDG de France. L’« executive woman » transforme en quelques années Rochas en marque de parfumerie de luxe. Naissent ainsi Madame Rochas en 1960 dans un flacon en cristal de Baccarat, puis Monsieur Rochas en 1969 et Eau de Rochas en 1970, un succès planétaire.

HÉLÈNE ROCHAS

2

FEMME DU MONDE — 

La « panthère sophistiquée », comme la surnomme la presse américaine, incarne la marque. Par sa générosité, son intelligence et sa beauté, cette grande dame enchante les soirées Grand Siècle d’un Paris aujourd’hui disparu. Hélène Rochas est une source d’inspiration pour les artistes de la seconde partie du XXe siècle : César immortalise son sein dans une sculpture monumentale en 1967 et Andy Warhol réalise son portrait pop art en 1975.

Hélène fréquente les milieux artistiques, organisant fêtes et bals somptueux. Dans son hôtel particulier parisien du 40, la rue Barbet-de-Jouy, Hélène Rochas organise de grands dîners où se côtoient entre autres Louis Aragon, Paul Éluard, Salvador Dali, Max Ernst, Man Ray, le duc et la duchesse de Windsor pour parler d’art, de littérature du monde.

Madame — 

Madame Rochas est le miroir olfactif d’Hélène Rochas et d’une génération de femmes affranchies, maîtresses de leur destin.

découvrir